En Algérie, il n’est pas le seul à y penser, mais le président de la Fédération, Kheireddine Zetchi, aimerait bien  que les Fennecs valident leur billet pour la CAN  2019 dès ce mardi  à Cotonou : «Mon souhait est qu’on se qualifie dès ce match face au Bénin, a-t-il confié en conférence de presse avant de voyager avec le groupe, pour y parvenir, les joueurs doivent avoir le même état d’esprit que lors du match aller à Tchaker. Ils avaient la rage de vaincre, et c’est ce que je souhaite voir dans ce match retour. Ce qui devrait nous aider à atteindre notre objectif qui est de nous qualifier maintenant sans avoir à dépendre des autres résultats. Ce qui nous permettra de finir ces éliminatoires sans pression. J’ai vu les joueurs, j’ai vu qu’ils sont animés d’une grande volonté pour réussir et remporter les trois points ; cela ne fait aucun doute, ils sont déterminés ».

Le boss de la FAF a profité pour faire passer un autre message: sa grande satisfaction d’avoir choisi de mettre Djamel Belmadi aux commandes d’une équipe d’Algérie à la dérive depuis deux ans :  » Quand je vois Belmadi travailler, j’ai l’impression  de voir un joueur de l’équipe nationale. Il a la même hargne, il est jeune,donc il communique facilement avec les joueurs, il les comprend. C’est vraiment l’homme qu’il nous fallait. On croit beaucoup en lui et en son travail. On sait qu’il a toutes les qualités pour réussir. Pour moi, il ne fait aucun doute qu’il va redorer le blason de cette équipe et qu’il va la remettre sur les bons rails ». Il est certain qu’un succès en déplacement   et une qualification deux journées avant la fin des éliminatoire donneraient beaucoup de crédit  à l’ancien entraîneur d’Al Duhail et lui permettait de se consacrer sereinement à donner une âme collective à une équipe riche en talents individuels .

@2022mag.com