Djamel Belmadi fait l’unanimité depuis sa nomination à la tête de la sélection nationale algérienne. L’opinion, les médias spécialisés et  l’encadrement du football national ont applaudit son recrutement par la Fédération algérienne de football (FAF).

Cerise sur le gâteau, l’ancien entraîneur d’Al Duhail vient d’être franchement adoubé par  Rabah Saâdane, l’actuel directeur technique national et plusieurs fois sélectionneurs entre 1982 et 2010, un homme qui compte. « C’est une mission difficile, mais tu en es complétement capable, lui aurait-il assuré lors d’une réunion du bureau fédéral dans des propos rapportés entre autres par le site compétition.dz,  j’ai vu la composante de ton staff technique, et je dois dire qu’il est très compétent. De mon côté, je serai à ton entière disposition pour quoi que ce soit. Tu as les compétences et les capacités pour faire renaître cette l’équipe nationale , et je suis certain que tu y arriveras. Cette équipe est composée de bons joueurs, il ne lui manque qu’un déclic psychologique que tu es tout à fait capable de provoquer ». Un vrai blanc seing!

En technicien averti et à sang froid, l’ancien joueur de Marseille et de Manchester City sait néanmoins que plus dur commence pour lui. Tout le monde scrutera avec attention sa première liste qu’il devrait dévoiler ce weekend puis son premier résultat en match officiel le 8 septembre au soir de la sortie à Banjul face à la Gambie dans le cadre de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2019.

@2022mag.com