A la tête de l’équipe d’Algérie depuis six mois maintenant, Djamel Belmadi n’est décidément pas dans le moule des entraîneurs qui se son succédés depuis d’une dizaine d’années. On pourrait néanmoins le rapprocher de Vahid Halilhodzic par sa haute exigence, son acharnement au travail et surtout par son franc-parler lorsqu’il s’agit de défendre l’intérêt de son équipe.

Ainsi dans un long entretien accordé à la chaine de télévision  Berbère TV, basée en France et dédiée  à la communauté berbère , l’ancien coach d’Al Duhail a évoqué  sa méthode pour faire en sorte  qu’une place en sélection devienne  le sacré Graal que doit chercher à atteindre un joueur ambitieux.

En créant clairement un sentiment d’insécurité pour tous les prétendants. Aucun joueur, quel que soit son statut dans un club, quel que soit son palmarès, ne  pourra plus croire qu’il est intouchable même si sa forme du moment est loin du standard du footballeur de haut niveau.

Togo - Algérie : un succès fondateur à l'extérieur

Togo – Algérie : un succès fondateur à l’extérieur

Cette façon de faire a commencé  et s’intensifiera promet-il à quelques semaines du prochain stage des Fennecs et du début des préparatifs à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations prévue du 15 qui au 13 juillet en Egypte.  «De toutes les manières il y a une sélection au mois de mars, il y a évidemment la performance collective et le classement, a-t-il confié, mais il y a aussi la performance individuelle, pour composer ma liste de joueurs, donc il faut qu’ils travaillent bien et que personne ne se sente assuré d’être sélectionné ou même exclu. Je ne le dis pas pour mettre la pression.C’est vraiment ce que je pense, je prendrai des joueurs qui seront aptes à rivaliser avec les géants africains, des joueurs complètement concernés, donc la deuxième partie de saison va être extrêmement importante de mon point de vue en tant que sélectionneur».

Grâce à  Djamel Belmadi, Baghdad Bounedjah a enfin sa chance chez les  Fennecs

Grâce à Djamel Belmadi, Baghdad Bounedjah a enfin sa chance chez les Fennecs

C’est dans  cette perspective que le natif de Paris poursuit sa prospection tous azimuts tant en Algérie qu’en Europe et qu’il a  réuni à la fin du mois de décembre un groupe quasi exclusivement composé de joueurs locaux pour aller à Doha affronter et battre avec la manière le Qatar (1-0).  Toutefois, son groupe commencera à se  dessiner à la fin mars. Au lendemain du dernier match des éliminatoires qui doit opposer à Blida les Fennecs à la Gambie. Avec la Fédération algérienne de football (FAF), Belmadi peaufine  un programme de travail et de matches qui s’annonce musclé même si le calendrier international laisse peu de fenêtres ouvertes.  » On va faire en sorte d’avoir une belle préparation, tranche-t-il,  Donc c’est une course contre la montre, il faut essayer de gagner du temps, travailler le mieux possible, le plus vite possible, pour être prêts pour cette phase finale de la coupe d’Afrique en Egypte? Donc on a encore ces deux  matches (ndlr,  Gambie et Tunisie en amical  peut-être dans le nouveau stade d’Oran ) au mois de mars, ça sera  très important. On veut aller en Egypte en conquérants ». Vivement le printemps, alors !

@Cheikh Mabele