Joueur dont la parole est rare dans les grands médias ou sur les réseaux sociaux, l’attaquant franco-tunisien du FC Séville  Wissam Ben Yedder était l’invité de l’émission le Canal Football Club. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’ancien toulousain s’est lâché en affichant de grandes ambitions. Il ne s’interdit rien :  » Mon objectif, c’est d’être parmi les meilleurs d’Europe. Je n’ai pas de limite, j’essaie de toujours viser le sommet. Et je ne suis jamais satisfait de mes performances »,  » Le Ballon d’or ? On ne sait jamais dans la vie… Pour l’instant je n’y suis pas, aujourd’hui c’est  Lionel Messi  et Christiano Ronaldo. Demain il y aura Neymar, d’autres joueurs… Moi je n’ai pas de limite, si je peux les dépasser, tant mieux. »

L’autre objectif, sans doute un peu plus accessible, est l’équipe de France. Même si Didier Deschamps l‘ignore ostensiblement depuis qu’il est à la tête des Bleus : « Ça veut dire que je dois travailler encore plus. Ce n’est que le début de saison. Ce n’est pas une déception, plutôt un encouragement. Il faut travailler pour y arriver. L’équipe de France est un rêve, et un objectif ! »

Et alors que son nom se murmure  depuis quelques semaines du côté de Tunis où les Aigles de Carthage sont à un tout petit pas de la qualification au Mondial 2018, le natif  de Sarcelles en Ile de France ferme une fois de plus la porte: « J’ai toujours dit que je voulais jouer pour la France. Qui ne rêve pas d’une Coupe du monde ? ». Cela dit, il n’y a aucune certitude que Nabil Maaloul  pense à lui. le sélectionneur tunisien a souvent répété qu’il ferait confiance à ceux qui seront allés chercher la qualification sur les dures terres d’Afrique.

@Cheikh Mabele