Il a été l’homme fort de la finale. En tout cas celui qui a été décisif pour la victoire de l’ES Tunis. Auteur de deux buts sur les trois inscrits par son équipe, Saâd Bguir n’est sans doute pas prêt d’oublier la folle soirée de ce samedi automnal. Même s’il a été remplacé à l’heure de jeu par Houcine Rabii. Dans un entretien accordé au quotidien tunisois La Presse, il affirme être sur un nuage depuis:  « C’est quelque chose de formidable, d’incroyable… il faut en profiter car on vient de marquer l’histoire. On va savourer car on est content de ce qu’on vient de faire. C’étaient  deux finales difficiles. La C1 c’est le haut niveau et c’est toujours compliqué. Niveau statistiques, c’est nous qui avons été meilleurs sur les deux finales Je suis dans les nuages ». Il faut rappeler que le milieu offensif avait déjà réalisé un exploit de ce genre en 2017 lorsqu’il a contribué avec un doublé su succès des Sang et Or en finale de la Coupe arabe disputée en Egypte face aux Jordaniens d(l Faisaly.

Pas égoïste, l’Aigle de Carthage partage son bonheur avec un « absent » et rend hommage à ses coéquipiers : « J’en profite pour offrir ce trophée à Khaled Ben Yahia qui a beaucoup travaillé, c’est un grand entraîneur.Je suis content, j’ai répondu présent dans cette finale retour en marquant deux buts. J’ai bien exploité les deux assists de Khenissi et Derbali, l’important était de remporter ce 3e trophée continental historique. Je remercie tout le staff technique qui m’a fait confiance et j’ai été à la hauteur de l’événement ».  Après ce troisième continental méritée, le natif de Tataouine affirme que son équipe  va faire ce q’il faut pour représenter dignement le continent africain lors du Mondial des clubs prévu en décembre aux Emirats arabes unis.

@2022mag.com