Réuni ce weekend, le comité exécutif de la Fédération égyptienne de football (EFA) a pris deux décision importants concernant la Premier League.L’une concerne  le nombre de joueurs étrangers  autorisés à évoluer dans une équipe   et l’autre le retour des supporters dans les stades.

En ce qui concerne les joueurs étrangers  autrorisés à faire partie d’une équipe en championnat, l’EFA a décidé de porter leur nombre quatre au lieu de trois  jusqu’à maintenant. D’un autre côté, les footballeurs originaires de Syrie ne seront plus considérés comme Égyptiens à partir de la saison prochaine. Est-ce en rapport à l’amélioration de la situation  sécuritaire dans leur pays et donc de la possibilité qu’ils auront désormais d’y retourner ?

Par ailleurs, alors que le championnat d’ Egypte se dispute dans un huis-clos strict depuis les graves incidents qui avaient fait 72 morts à Port-Said en 2012, l’EFA, en accord avec les autorités sécuritaires du pays, vient d’ouvrir une toute petite brèche  aux fans privés du soutien  à leur équipe. Désormais, les matches seront ouverts  à 300 supporters pour chaque club à condition que les dirigeants  de ces clubs assument toutes la responsabilité d’éventuels incidents.

Il faut rappeler que les fans sont autorisés en nombre limité à suivre les matches de la Coupe d’Égypte, ceux des coupes africaines et de la sélection nationale. Ainsi, il étaient 10 000 à Port-Said, la ville du drame de 2012, a avoir été autorisés à suivre le match El Masry- Green Buffaloes (40)comptant  pour la Coupe de la Confédération.  Mais on est encore loin d’une vraie normalisation.

@2022mag.com