La démission de l’entraîneur  Ihab Galal n‘a pas changé le mauvais scénario suivi épar le Zamalek depuis un mois. Face à l’Ittihad Alexandrie, les Chevaliers Blancs ont essuyé une troisième défaite consécutive qui les écarte quasi définitivement de la course à la deuxième place qualificative à la Ligue des Champions 2019.

Le match, disputé  au Cairo Stadium avait pourtant bien commencé avec l’ouverture du score précoce de Bassem Morsi (20′) sur une passe du latéral droit international tunisien Hamdi Nagguez aidé il est vrai aussi par une faute de main du gardien adverse. Les coéquipiers  du gardien de but Ahmed-El Shennawy eurent deux ou trois possibilités de creuser l’écart. En vain. Et c’est l’Ittihad qui termina en force le match en inscrivant les deux buts du succès dans les dic dernières minutes grâce à Khaled El Ghandour (80′) et au défenseur axial ghanéen Wilson Akakpo (82′).

La saison 2017 -2018 est décidément à oublier pour le grand rival  d’ Al Ahly.  Avec six points de retard sur Ismaily qui a un match en plus à disputer, la place de dauphin du Ahly est à oublier. Plus inquiétant, le Zamalek  peut même finir au pied du podium car iol ne possède que deux points d’avance sur Al Masry en tant disputé trois matches de plus. Le président Mortada Mansour a devant lui un énorme chantier.

@2022mag.com