A la veille de son déplacement en Tunisie pour affronter le Club Africain en Ligue de champions tous les observateurs redemandent  si le  CS Constantine  n’est finalement  pas une équipe faite  pour  réalise  ses meilleurs résultats à l’extérieur. En tout cas, si l’on ne tient compte que de la campagne africaine actuelle, la réponse est oui. Les Sanafirs ont effet assurer leur qualification en s’imposant ou en partageant les points en déplacement.

CSC - Vipers (1-0)

CSC – Vipers (1-0)

 C’est pour cette raison que le nouvel entraîneur, Denis Lavagne appelle ses joueurs à faire même chose samedi à Sousse où le  Club Africain évoluera son stade étant suspendu : “C’est primordial pour nous de bien entamer la compétition si on aspire à atteindre nos objectifs, à savoir passer au prochain tour, a-t-il confié au  quotidien algérois Liberté, je connais très bien le football tunisien et j’ai une idée assez précise également sur notre adversaire, ce qui fait que l’on ne part pas vers l’inconnu. C’est une équipe assez valeureuse, mais elle reste prenable surtout qu’on aura l’occasion de jouer contre elle sur un terrain neutre. On doit également essayer de surfer sur cette dynamique de victoires, parce que mon équipe évolue très bien hors de ses bases, et je tiens à l’occasion à remercier mes joueurs pour leur prise de conscience et surtout d’avoir brisé ce handicap psychologique et acquis cette culture de victoires hors de notre terrain ».

Le message est on ne peut plus clair. Sauf que le deuxième plus vieux club Algérie doit savoir que  l’ES Sahel est  clairement au-dessus des derniers adversaires qu’il a éliminés: En l’occurrence les Gambiens de Gamtel (0-0, 1-0) et les   Ougandais de Vipers (1-0, 2-0). En Ligue1 algérienne, le CSC rest également sur deux succès en déplacement : face à la JS Kabylie (2-0) à Tizi Ouzou et devant le Nasr de Hussein Dey ( 1-0) à Alger.

@Cheikh Mabele