Une bonne et une mauvaise nouvelle pour le football arabe au Mondial des clubs qui se dispute à Dubai et Abu Dhabi. La bonne nouvelle, c’ est la qualification du champion local Al Jazira pour les demi-finales, la mauvaise, c’est l’élimination du WA Casblanca par les Mexicains de Pachuca.

Les Marocains nourriront certainement  beaucoup de regrets car leur vainqueur n’a pas été  vraiment transcendant. Dans un match fermé à double tour et peu spectaculaire, les protégés de Houcine Ammouta ont eu la plus nette occasion  avec ce tir foudroyant  d’Ismail El Hadid à l’heure de jeu qui trouva la transversale du  quadragénaire  (44 ans)  gardien de but mexicain, Oscar Perez. Le tournant du match a lieu juste après le deuxième carton jaune et l’exclusion de Brahim Nakach. A partir de ce moment-là, Pachuca mit le pied sur le ballon. Pour une domination stérile.  Il a fallu attendre la prolongation pour que les Sud-Américains trouve la faille grâce à un but de la tête signé Victor Guzman (112′) sur une passe décisive de Jonathan Urretaviscaya.

Une défaite amère pour les champions d’Afrique qui devront se contenter de disputer le match pour la cinquième place mardi 12 décembre face  à Urawa Red Diamonds, le champions d’Asie.   Le milieu de terrain Abdeladim Khadrouf était inconsolable à la fin du match : »La chance n’a pas été avec nous aujourd’hui. Nous avons gâché plusieurs occasions. L’exclusion nous a également fait du mal, nous avons essayé plusieurs fois de marquer en contre-attaque quand nous étions dix. Nous aurions pu aller jusqu’aux tirs au but, où les chances auraient été égales. Le résultat est assez dur à admettre. » Pour apaiser leur énorme déception, les Marocains auront certainement à coeur de battre Urawa Red Diamonds pour le gain de la cinquième place,  histoire de  ne pas rentrer bredouilles.

 El Mehdi Karnass et le WAC à terre (photo fifa.com )

El Mehdi Karnass et le WAC à terre (photo fifa.com )

Romarinho, ce héros 

Si la déception est énorme côté chérifien, la surprise et la joie sont énormes côté émirati. Arrivé sur la pointe des pieds en tant que représentant du pays organisateur, Al Jazira est en train de créer une belle surprise. En effet, après avoir dominé  les Néo-Zélandais d‘Auckland City (1-0, but de Romarinho) en  huitième de finale , ils ont remis ça avec la même méthode en quart de finale face à un adversaire plus coriace, en l’occurence Urawa Red Diamaond, champion d’Asie en titre. Les protégés de  Henk ten Cate ont laissé venir les Japonais durant toute une mi-temps, se contentant de bloquer les espaces, avant de leur faire le coup du scorpion en les piquant par l’inévitable Romarinho à l’entame de la deuxième période sur une offrande d’Ali Mabkhout (52′). Grâce à ce deuxième succès, les locaux s’offrent une demi-finale de rêve face au Real Madrid. Mercredi 13 décembre sera jour de fête aux Emirats arabes unis. Comme l’a affirmé l’attaquant brésilien en conférence de presse : »Avant le début de la compétition, c’était un rêve pour nous de jouer contre le Real Madrid. Mais aujourd’hui, il faut oublier que nous allons rencontrer le Real Madrid et se contenter de jouer au football. Il y a 22 stars dans les rangs du Real. Ce sont tous des joueurs d’exception ».  Le droit de rêver a  heureusement toujours existé pour un footballeur. Car l’histoire regorge de miracles. Mais la mission d’Al Jazira est déjà accomplie. En effet au pire, Al Jazira finira quatrième.Satisfaisant pour une première participation.

@Cheikh Mabele