Brillant et récent vainqueur de la Coupe de la Confédération, le Raja Casablanca repart  pour la campagne 2019 avec le ferme intention d’aller au bout de l’aventure et de réaliser un doublé historique. Et cela commence dimanche à domicile avec la réception des Gabonais du CSM Libreville. Objectif des Vert et Blanc: s’assurer une marge confortable avant le match retour. Mais l’entraineur  de l’pipe 15èmede la Botola Pro  – avec cinq matches en retard, il est vrai – a prévenu ses hommes, il ne sera pas question de prendre l’adversité à la légère:   » Nous allons jouer avec notre meilleure équipe comme on l’a toujours fait, sans manquer de respect à l’adversaire, a confié Juan Carlos Garrido en conférence de presse,  et  la  première chose à faire pour décrocher la victoire c’est de respecter l’équipe en face et ne pas la sousestimer. Cette compétition  est importante pour nous et nous comptons aller jusqu’au bout. Nous devrons être efficaces et assurer la qualification ».

La vraie crainte du technicien espagnol vient de l’accumulation des matches depuis le mois de septembre : « C’est clair qu’il faut faire la maximum pour gagner, a-t-il tranché, mais il y a aussi le facteur physique. En début de saison, nous n’avons fait que trois semaines de préparation physique et nous disputons deux matches par semaine. Il faut donc absolument faire tourner l’effectif, tout en alignant plusieurs cadres et en donnant la chance aux plus jeunes. Sinon nous allons nous retrouver avec des blessures et la Botola nous attend après ». Garrido sait que  que si la compétition continentale est importante, le pain quotidien reste le championnat. Et le Raja, encore engagé en Coupe arabe,  au stade des quarts de finale, doit ménager sa monture s’il veut remporter un titre qui le fuit depuis et qui doit lui garantir de retrouver la Ligue des champions.

@2022mag.com