Une semaine après les matches aller de ce tour de cadrage de la Coupe de la CAF, dix formations du football arabe sont en lice pour neuf places. Huit en vérité, puisque le CS Sfaxien a validé vendredi soir son ticket pour la phase de poules.

Depuis le week-end dernier, l’Egypte du football retient son souffle. Après les résultats mitigés de ses représentants Al-Masry et Smouha, respectivement battu 1-0 par Kampala City et tenu en échec par Bidvest Wits, le pays des vice-champions d’Afrique espère bien que les deux formations rejoindront le Ahly et le Zamalek, assurés de leur côté de disputer la phase des poules de la Ligue des champions.

Smouha, qui reçoit les Sud-africains de Wits à Borg El-Arab, en périphérie d’Alexandrie, n’a besoin que d’un but après le nul vierge de l’aller. Mais Wits a montré d’énormes qualités en Ligue des champions contre le Ahly du Cairer (0-0, 0-1) avant d’être reversé en Coupe de la Confédération et paraît outillé pour marquer à l’extérieur. Méfiance donc… Quant à Al-Masry, le club de Port-Saïd dirigé par la légende Hossam Hassan aurait pu repartir d’Ouganda avec le point du nul sans une erreur ridicule de sa défense dans le temps additionnel, et transformé en but par Derrick Nsibambi à la 94e. Tenus de jouer à Ismaïlia, les Verts auront la partie difficile puisqu’ils devront marquer… deux fois.

Club Africain (Photo DR)

Club Africain (Photo DR)

 Côté tunisien, la pression est infiniment moindre depuis vendredi soir. Vainqueur à l’aller 2-1 lors de son déplacement au Burkina Faso contre le RC Kadiogo, le CS Sfaxien a triomphé hier des cheminots (2-0) grâce à Maher Hannachi (5e) et Karim Aouadhi sur penalty (83e). Mission accomplie donc. Le Club Africain, lui, a mis entre parenthèses ses problèmes internes pour valider son ticket pour les poules. Sa courte victoire (2-1) face à l’AS Port-Louis 2000 indique qu’il lui faudra se méfier des Mauriciens. Intrinsèquement, les coéquipiers de Saber Khelifa sont supérieurs aux insulaires mais en football, la logique n’existe pas.

 L’IR  Tanger en appel face au Horoya

Chez les Marocains, on a l’assurance de compter un qualifié d’office à l’issue du duel « fratricide » entre le FUS Rabat et le MAS de Fès. Vainqueurs 2-1 à l’aller grâce à des réalisations de Fouzir (20e sp) et Ahmed Jahouh (94e) contre un but csc de Aguerd (84e), les joueurs de Hoalid Regragui peuvent se contenter d’un nul à Fès. Ce qui n’est pas le cas de l’IR Tanger, dominé 2-0 par le solide Horoya Conakry. On disait avant ce match que ce déplacement sentait le souffre. L’IRT devra être très efficace face à un adversaire guinéen qui a médité ses erreurs défensives après sa dernière sortie perdue 3-1 contre l’Espérance de Tunis en LDC. Avantage au Horoya.

Al-Hilal Obayed, l’unique représentant soudanais dans la compétition à ce stade de l’épreuve, a réalisé un petit exploit en allant récolter un nul en Gambie. Les Bleus venus d’Obayed ont réussi le 1-1 contre Ports Authority, Mofadal Al Hassan (62e) ayant répondu à Modou Njie Sarr (44e). En terre soudanaise, il sera difficile de s’imposer. On veut croire à une qualification du Petit Poucet arabe de cette compétition.

 l'IR Tanger misera sur son  chaud public pour sortir Horoya

l’IR Tanger misera sur son chaud public pour sortir Horoya

Restent les cas des deux représentants du football algérien, la JS Kabylie et le Mouloudia d’Alger. Battus à l’aller, ils se présentent en ballotage légèrement défavorables. Le MCA reçoit les Young Africans de Dar es-Salaam, une formation tanzanienne vainqueur (1-0, Kamusoko à la 61e) qui ne craint pas de voyager. Le but de retard paraît surmontable. Les Mouloudéens doivent s’attendre à un véritable défi athlétique de la part des Est-Africains.

Quant à la JSK, sont sort est moins envieux. Sans surprise, les Canaris du Djurdjura se sont inclinés 2-0 à Lubumbashi face aux tenants de cette Coupe, le TP Mazembe. Nathan Sinkala (12e) et Salif Coulibaly (89e) avaient été les buteurs du jour. Même si le club coaché par Rahmouni était privé de plusieurs joueurs cadres à l’aller et que la Coupe de la Confédération ne constitue pas un objectif cette saison, la JSK se doit de montrer un visage plus conquérant face aux Congolais. Le duo technique du TPM, Mihayo-Mwakasu, s’attend à une réception compliquée dimanche à Tizi-Ouzou. L’avance de deux buts ne paraît pas suffisante, il lui faudra en marquer un pour espérer écarter définitivement la JSK.

Rappelons que les seize qualifiés de ce tour de cadrage seront répartis dans quatre poules de quatre pour la suite de la compétition. Les deux premiers de chaque groupe s’affronteront ensuite et après tirage au sort en quarts de finale aller-retour.

@Samir Farasha