Mené tambour battant par Amr Fahmy, le nouveau secrétaire général de la CAF, le tirage au sort a réservé un groupe équilibré aux Lions de l’Atlas, qui joueront chez eux la Guinée, le Soudan et la Mauritanie.

Décidément, les belles soirées de festivités liées au football se suivent sans se ressembler pour le royaume chérifien. Après la victoire du Wydad en finale de la Ligue des champions (1-0, 0-0) aux dépens du Ahly cairote, après la qualification des Lions de l’Atlas (2-0 à Abidjan) pour le Mondial Russie 2018, le sol marocain accueillait vendredi soir le tirage au sort de la 5e phase finale du CHAN, qui se déroulera du 13 janvier au 4 février prochain.

Programmée à l’origine au Kenya, la Coupe d’Afrique des nations réservée aux joueurs locaux a été finalement réattribuée il y a quelques semaines au Maroc en raison des retards insurmontables accumulés par la nation est-africaine. Pour cette cérémonie qui rassemblait dans un grand hôtel de Rabat les seize pays qualifiés ainsi que les états-majors des fédérations africaines, le Maroc a réalisé une nouvelle opération de charme. Musique, danse, clips illustrant la capacité du pays à recevoir cet évènement, rien n’avait été laissé au hasard.

Après le message d’introduction énoncé par Fouzi Lekjaa, le président de la Fédération marocaine, le tirage au sort proprement dit s’est déroulé au pas de charge. Avec dans le rôle du grand ordonnateur le tout nouveau secrétaire général, l’Egyptien Amr Fahmy, nommé la veille, et successeur du Marocain Hicham El-Amrani.

Agé de 34 ans, ce dernier perpétue la tradition des Fahmy au poste de SG puisque son grand père Mourad (1961-82) puis son père Mustapha (1982-2010) l’ont précédé dans cette fonction exécutive.
Un peu ému, Amr Fahmy a procédé au tirage en compagnie de Mustapha Hadji, meilleur joueur africain de la CAF 1998 et désormais entraîneur adjoint du Maroc, aux côtés d’Hervé Renard.
Et l’ancien attaquant de Nancy, du Sporting Portugal, de la Corogne et de Coventry a offert à son pays un tirage équilibré. Dirigés par Jamal Sellami, les Lions de l’Atlas locaux, qui se sont débarrassés de l’Egypte en préliminaires, défieront en match d’ouverture le 13 janvier 2018 la Mauritanie de Corentin Martins, tombeuse du Mali et finaliste 2016.

Des Mourabitounes  ambitieux  au CHAN 2018 (photo page Facebook de la FFRIM)

Des Mourabitounes ambitieux au CHAN 2018 (photo page Facebook de la FFRIM)

Les Marocains affronteront également la Guinée, au fort potentiel, et le Soudan, qui termina troisième de la deuxième édition chez lui, en 2011. La formation chérifienne paraît en mesure de terminer à l’une des deux premières places du groupe, qualificatives pour les quarts de finale. « Je pense même que le Maroc a la capacité pour aller jusqu’au bout », s’est même risqué Hadji, qui connaît bien le potentiel de cette sélection dirigée par son ancien coéquipier chez les Lions de l’Atlas.
Le Soudan et la Mauritanie auront évidemment la tâche bien difficile face au pays hôte, grand favori de la poule, et se battront pour contester à la Guinée son statut de dauphin potentiel. Les Mourabitounes, de plus en plus proches de disputer une CAN, s’inscrivent dans la continuité du travail débuté entre 2012 et 2014 par le Français Patrice Neveu, qui avait qualifié le pays pour son premier CHAN, une participation historique puisque la première dans une compétition CAF.
Le Soudan, même s’il bénéficie des joueurs du Hilal, d’El-Merreikh et d’Obayed, ses clubs les plus compétitifs, aura bien du mal à ne pas terminer dernier de ce groupe relevé.

L’autre groupe qui concerne un représentant arabe, le C, se jouera à Tanger, dans le nord du Maroc et face à l’Espagne. Et il a pour tête de série la Libye. Vainqueurs de l’édition 2014 en Afrique du Sud, les Libyens ont réalisé un exploit en écartant l’Algérie lors des préliminaires (2-1, 1-1). Ils bénéficient du travail et de la majeure partie de l’effectif du Ahly Tripoli, courageux quart de finaliste de la dernière édition de la Ligue des champions d’Afrique.
Les Libyens défieront d’emblée le Nzalang de Guinée Equatoriale, qualifié pour ce CHAN sans jouer ! Les joueurs venus de Malabo et de Bata doivent en effet leur présence au Maroc au forfait du Gabon ! La Libye partira favorite de ce duel, mais pas forcément du groupe. Le Nigeria semble en effet taillé pour se frayer un chemin jusque dans le dernier carré, grâce à un potentiel joueurs immense. Le Rwanda, qui complète le quatuor de cette poule, s’est qualifié le week-end dernier aux dépens de l’Ethiopie lors du barrage organisé en dernière minute pour remplacer l’Egypte, qui avait été repêchée mais qui a déclaré forfait.

La Libye  sera basée à Tanger

La Libye sera basée à Tanger

Libye et Nigeria partiront avec la faveur des pronostics mais le Rwanda, qui a organisé en février 2016 l’édition précédente du CHAN, sera un outsider à surveiller de très près.
Le groupe B, basé à Marrakech, rassemblera autour de la Côte d’Ivoire (3e en 2016) tête de série, la Zambie, l’Ouganda et la Namibie. Trois anglophones pour les Eléphants d’Ibrahim Kamara qui cherchera à faire oublier l’immense déception née de l’élimination pour le Mondial 2018. Pas simple, même s’il pourra compter sur une sélection relevée en termes d’individualités.

Le groupe D, qui recevra à Agadir, compte l’Angola, le Cameroun, le Congo (tombeur de la RD Congo championne sortante) et le Burkina Faso. Avantage au Cameroun et au Burkina Faso, même si le Congo de Sébastien Migné ne doit pas être sous-estimé.
Qui succèdera à la RDC, éliminée avant cette phase finale ? Le Maroc part évidemment grand favori de cet évènement, mais le Nigeria, le Cameroun, la Zambie voire la Côte d’Ivoire devraient lui contester cette suprématie continentale. Réponse à cette interrogation le 4 février 2018 au soir à l’issue d’une compétition dont on espère qu’elle sera évidemment populaire et surtout spectaculaire.

@Samir Farasha

Les groupes
Gpe A (Casablanca)
Maroc, Guinée, Soudan, Mauritanie
Gpe B (Marrakech)
Côte d’Ivoire, Zambie, Ouganda, Namibie
Gpe C (Tanger)
Libye, Nigeria, Rwanda, Guinée Equatoriale
Gpe D (Agadir)
Angola, Cameroun, Congo, Burkina Faso

Le Palmarès
2009 : RD Congo; 2011 : Tunisie; 2014 : Libye; 2016 : RD Congo