Confié au Kenya, l’organisation du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2018 ) pourrait bien changer de main. En effet, à l’issue de se dernière  visite  à Nairobi, la commission  d’inspection dirigée par le vice-président de la Confédération africaine de football (CAF), Constant Omar Selmani, aurait constaté de gros retards notamment dans la construction de trois stades. Seule l’enceinte du Kasarani Stadium serait prête. Une situation confirmée par le président de la Fédération kenyane Sam Nyamweya.

Devant cette situation, le comité exécutif de la CAF se réunira samedi 23 septembre à Accra pour sans doute retirer l’organisation au Kenya et la confier à un nouveau pays hôte. Quatre mois avant  la date d’ouverture de la compétition, l’appel à candidatures que lancerait  la Confédération africaine ne devrait pas crouler sous les propositions. Voilà pourquoi il se murmure dans les coulisses que le Maroc pourrait proposer ses services et enlever une sacrée épine à l’institution du football continental.  Fouzi Lekjaa, président de la FRMF et vice-président de la CAF, sera présent  à Accra et pourrait fort présenter de façon officielle la candidature du Royaume chérifien. A suivre.

@2022mag.com