Déjà qualifiés pour les huitièmes de finale, le  Maroc et l’Algérie n’ont pas pris à la légère la dernière journée de la phase de groupe. Les  Lions de l’Atlas se sont imposés logiquement  face à l’Afrique du Sud (1-0) en conclusion d’un match plaisant. De leur côté  les Fennecs, avec un effectif massivement renouvelé, n’a laissé  aucune chance aux Taifa Stars de Tanzanie (3-0)

L’Algérie de Belmadi continue d’impressionner les observateurs  par son  sérieux, sa solidité et son talent.  La Tanzanie a  souffert le martyre, surtout lors d »une première mi-temps où les Fennecs se sont créés une foultitude d’occasions nettes de scorer. Dès l’entame du match Andty Delort fixe la défense tanzanienne et sert Boudaoui dont la frappent  passe pas loin des buts de Mnata.  Deuxième occasion des Fennecs cinq minutes plus tard toujours sur une inspiration de Delort qui lance  Slimani dans la course lequel échoue inextrémis sur le gardien des Taifa Stars. Bis repetita trois minutes après. Les connexions Slimani-Delort et  Ounas- Slimani font  beaucoup de mal à l’adversaire et régalent le public présent au stade du 30 juin.

La belle connexion entre Delort et Slimani (photo cafonline.com)

La belle connexion entre Delort et Slimani (photo cafonline.com)

La multiplication des occasions va finir pa payer, mais au bout de… 35 minutes. En effet, sur un énième contre-éclair, les Fennecs trouvent la faille grâce à Islam Slimani qui profite d’une passe  somptueuse de l’attaquant du Napoli .Puis, un une-deux Islam  Slimani -Adam Ounas   est conclu par une deuxième  réalisation  signée du second nommé. Enfin, le  petit diable napolitain récidive en fin de mi-temps. Au bout d’un sprint fou, il  élimine d’un coup de rein  épatant le  dernier défenseur  avant de mystifier le gardien  tanzanien. Un petit chef d’oeuve et un premier doublé en sélection qui vont sans doute lancer définitivement sa carrière internationale.  Surtout, Belmadi doit être conforté de savoir qu’il a  sur le banc un talent capable de suppléer Riyad Mahrez. Touchée trois fois, la Tanzanie  est cette fois coulée.

 L’addition aurait pu être plus lourde si, comme face au Kenya, l’Algérie ne s’était pas est de gérer au retour de la pause. Avec sans doute pour mission de réussir un troisième match sans encaisser de but,   tout en  maintenant l’adversaire sous la menace de contres meurtriers. Il y a bien eu une réaction des Taïfa Stars  qui aurait sans doute  mérité d’être récompensée par un but. Celui de l’honneur. Pour la Tanzanie  c’était la  septième défaite  face aux Algériens en dix matches depuis 1973.

La Tanzanie s'est battue jusqu'au bout face à l'Algérie ( photo cafonline.com)

La Tanzanie s’est battue jusqu’au bout face à l’Algérie ( photo cafonline.com)

Le sélectionneur algérien, qui n’a jamais cessé de dire que son groupe n’était constitué que de titulaires,s’est montré ravi de sa soirée :  » On a vu aujourd’hui ce qu’ils ont fait les pseudos-remplaçant, a-t-il  confié au micro de BeIN Sports, pour moi ce ne sont pas des remplaçants mais des internationaux qui font partie d’un groupe de 23 joueurs, on a vu qu’ils étaient bien concernés par ce groupe . Si j’ai sélectionné les joueurs ce n’est pas pour être surpris de leur niveau aujourd’hui, Adam est un joueur avec de grandes qualités, il a une situation difficile en club suite à quelques blessures et il joue au même poste qu’un certain Riyad Mahrez, et pour Slimani c’est quasiment le meilleur buteur de tous les temps en équipe nationale , aujourd’hui il a très bien joué et c’est bien pour tout le monde ». A noter qu’ Adam Ounas  a été désigné meilleur joueur du match. Avec deux buts et une passe décisive, on ne voyait pas comment le trophée symbolique pouvait lui échapper. Même si un Delort voire  un Slimani auiraent pu y prétendre également. Maintenant place aux huitièmes de finale. Ce sera vendredi pour l’Algérie avec de fortes chances que l’adversaire soir la Guinée

@Cheikh Mabele 

Les feuilles de matches

Les équipes 

Algérie – Tanzanie, 3-0

Tanzanie : M. Mnata,  E. Nyoni, D. Mwantika,  H. Ramadhani,  M. Husseini,  A. Mtoni,  M. Yahya, F. Salum  (Bocco, 85′), M. Samatta,  S. Msuva, F. Mussa ( Yussuf, 45′). Entraîneur : Emmanuel Amuneke.

Algérie : Raïs. M’Bolhi, R. Halliche,  M. Zeffane,  M. Tahrat , M. Fares, M. Abeid  (Bounedjah,  78′),  A. Ounas (Mahrez, 74′),  I. Bennacer (Guedioura, 56′),  Hichem  Boudaoui,  Islam Slimani,  A. Delort. Entraîneur : Djamel Belmadi.

Maroc – Afrique du Sud, 1-0

Maroc :M Muhamadi, Achraf Hakimi, R. Saïss, M Da Costa, N. Mazraoui (N? Dira, 75′) , Mbark Boussoufa, K. El-Ahmadi( Y. Aït Bennasser, 54′), N. Amrabat , Y. Belhanda, H. Ziyech (F. Fajar, 89′) Youness En-Nesry. Entraîjeur : Hervé Renard,

Afrique du Sud : R. Willams, T. Mkhize, T. Hlatswayo, B Mkhanawazi, S. Hlanti, K. Mokodjo, P. Tau, B. Zungu ( H. Kekana, 81′), T. Serero, L. Mothiba (L. Veldwijk, 73′), T. Zwane  (S. Vilakazi, 75′), . Entraîneur : Stuart Baxter .