Après seulement six journées dans la championnat du Maroc de Botola  Pro 1,  Difaâ El Jadida s ‘est séparé d’Abderrahim Talib  pour le remplacer par  Hubert Velud. Le Français connaît bien la maison  dont il avait occupé le banc technique en 2011. Bien sûr, rien de tout ce qui touche le football maghrébin et africain n’échappe au natif qui a entraîné  l’USM Alger et l’ES Séfif, deux clubs qu’il avait réussi à mener au titre de champion d’Algérie. il a surtout  remporté la Coupe de la Confédération  sous les couleurs du TP Mazembe en 2016.

Walid Regragui (photo fus.com)

Walid Regragui (photo fus.com)

Bonne nouvelle en provenance de Rabat ou le FUS a renouvelé la confiance à Walid Regragui en dépit de résultats en dents de scie. C’est en tout cas, pour le moment, l’expression du discours de son président: J’ai confiance en Walid Regragui, a confié le boss Hamza Hajoui au quotidien Le Matin, nous avons avec lui un projet de club dont l’équipe première fait partie. Bien sûr que nous aimerions avoir de bons résultats. Nous mettons à la fois la pression sur le staff technique, les joueurs pour avoir de bons résultats parce que nous estimons que c’est la chose qui nous permettra de travailler dans la quiétude ». Il faut rappeler qu’arrivé en Regragui dispose d’un contrat qui courre jusqu’au 30 juin 2020. Mais ce n’est pas qu’en première division que les remises en cause des entraîneurs ont commencé La Botola Pro D2 est aussi contenté C’st ainsi  que  le MAS de Fès et Mohamed Madhihi se sont séparés à l’amiable  alors que l’équipe est toute de même deuxième au classement. Shakib Jayar assurera l’intérim.

@2022mag.com