Vainqueur logique en toute fin de rencontre (2-1), le Raja conforte sa position dans le top 3 de la Botola. Débuts ratés en revanche pour Benzarti sur le banc wydadi…

Contrairement à dimanche dernier pour la finale du CHAN qui a conclu de façon éclatante trois semaines de beau football chez les Lions de l’Atlas, vainqueurs (4-0) du Nigeria, les travées du stade Mohamed V n’étaient pas pleines samedi après-midi, malgré un soleil printanier.
Dans ce derby qui marquait la reprise de la Botola, c’est le Raja qui, le premier, avait l’occasion de prendre l’avantage. Lancé par Boutayeb, Hafidi se présentait côté droit mais butait sur le gardien Laaroubi, bien sorti (20e).

Sur son banc, le Tunisien Faouzi Benzarti ne décolérait pas mais il allait retrouver le sourire quelques instants plus tard. Le coup franc direct frappé côté droit par Achchakir était dévié d’une manchette désespérée par Zniti, le dernier rempart du Raja, sur la tête de Boutayeb. Celui-ci, surpris, marquait contre son camp (1-0, 27e). Stupeur chez les Rajaoui et grosse gueulante du gardien Zniti…

Badr Banoun, Raja)

Badr Banoun, Raja)

Après ce but, marqué contre le cours du jeu, le Raja repartait de plus belle et obtenait un coup franc légèrement côté droit. C’est Mohsine Iajour qui le frappait. Son tir contournait le mur wydadi et surprenait Laaroubi, en retard (34e, 1-1).
En seconde période, on commençait enfin à voir Hadraf (Raja) et El-Haddad, côté Wydad. Les héros du CHAN paraissaient bien fatigués. Côté WAC, Benzarti avait titularisé l’Argentin Alejandro Quintana (ex-Blooming, BOL) en pointe. L’Espagnol Juan Carlos Garrido, sur le banc rajaoui, avait quant à lui lancé deux recrues : Mounir Obbadi au milieu et le très offensif Khadrouf, qui aura fait souffrir la défense wydadi.

Faouzi Benzarti,

Faouzi Benzarti a perdu son duel avec Garrido

A l’heure de jeu, Lajour slalomait dans l’arrière défense wydadi et sa frappe était repoussée comme il pouvait par Laaroubi.  Les dix dernières minutes allaient s’avérer fatidiques pour le WAC. C’est d’abord Hadraf qui, lancé côté droit, échouait sur la base du poteau de Laaroubi alors que le gardien wydadi semblait battu (82e).A deux minutes du coup de sifflet final, le Raja marquait sur un nouveau coup de pied arrêté gagnant, frappé côté droit par Achchakir. Ce dernier trouvait la tête piquée de Badr Benoun, le capitaine des Lions locaux, qui trompait Laaroubi (2-1, 88e).

Benzarti piquait une nouvelle crise, tandis que le Raja resserrait les rangs afin de conserver son maigre acquis. L’arbitre M. Jaafari, donnait sept minutes additionnelles aux deux formations, mais le Wydad ne parvenait pas à s’approcher du but du Raja. Qui s’est imposé (2-1) fort logiquement.
Les soucis continuent pour le WAC, engoncé dans la deuxième moitié de tableau. Le Raja, dont les soucis se déroulent dans la coulisse, s’est offert un succès mérité.

@Samir Farasha

La feuille de match

Raja – Wydad : 2-1 (1-1). 30 000 spectateurs. Arbitre : M. Jaafari. Buts : Iajour (34e), Benoun (88e) pour le Raja ; Boutayeb (20e) pour le WAC.

Raja : Zniti – Achchakir, Oulhaj, Benoun, Jbira – Boutayeb, Obbadi (Mabidi, 63e), Hafidi (Sebbar, 90e), Hadraf – Khadrouf (El-Ouadi, 75e), Iajour. Entraîneur. : Juan Carlos Garrido
WAC : Laaroubi – Noussir, Atouchi, Comara (Aoulad, 66e), Hachimi – Saïdi, El-Karti, Nekkach – Tighazoui (Aoulad, 58e), Quintana (Housni, 85e), El-Haddad. Entraîneur : Faouzi Benzarti