Nommé entraîneur en juin dernier du Ahly Manama, 7e la saison passée en D1 bahreinie, le technicien algérien Djilali Bahloul  fait le point en exclusivité pour 2022mag.

 « Djilali, quelles nouvelles depuis votre signature, à la mi-juin, en provenance du Stade d’Abidjan (Côte d’Ivoire) ?

Je suis arrivé ici le 17 juillet, et on a repris l’entraînement le 22 juillet. Jusqu’à maintenant, la préparation se passe bien. On a effectué deux matches amicaux, gagnés par un but à zéro contre une équipe du Sultanat d’Oman et contre une Ligue 2 locale.

De quel groupe disposez-vous pour préparer l’exercice 2017-18 ?

Je travaille avec un effectif de 26 joueurs, parmi lesquels trois étrangers. Il s’agit du défenseur central, Ibrahim Coulibaly (CIV) et du milieu défensif, Daouda Sylla (CIV). Tous les deux sont des joueurs que je connais très bien car ils étaient avec moi au Stade d’Abidjan ! Le troisième est un attaquant malien qui vient de l’Espérance de Tunis, Saliou Guindo, un ex joueur de l’ASEC Mimosas.

Djilali Bahloul

Djilali Bahloul

Pensez-vous être prêt pour le début de la saison ?

Pour l’instant on travaille très, très dur, pour être justement dans les meilleures dispositions pour le début du championnat, prévu le 9 septembre. Mon adjoint n’est autre que l’ancien entraîneur de la SOA, le club militaire ivoirien, l’Espagnol Xavier Codina, que j’ai connu à Abidjan.

Quels seront les ambitions du Ahly Manama ?

Il y a eu 11 arrivées et neuf départs à l’intersaison. On peut dire que c’est une nouvelle équipe, avec un nouveau staff mais aussi une nouvelle équipe dirigeante au niveau de l’administration. Bref, c’est une saison où l’on doit construire quelque chose de solide. C’est important de bien démarrer le championnat pour nous situer précisément par rapport à l’adversité. Je trouve qu’il y a de la qualité dans l’effectif. Maintenant, comme on dit, la vérité reste le terrain.

Quels sont vos premiers rendez-vous ?

Ça va aller vite car on jouera le « Classico » de Bahrein contre Muharaq (5e du dernier championnat, NDLR) dès la troisième journée puis le Malkiya, champion en titre, au cours de la quatrième ».

Propos recueillis par @Samir Farasha