Arsène Wenger aurait aimé avoir le milieu de terrain N’Golo Kanté (26 ans)  dans son équipe. Arsenal avait tenté sa chance l’été 2016 lorsque l’international français avait décidé de quitter Leicester. Mais Chelsea, plus convaincant, avait raflé la mise. Désigné meilleur joueur de Premier League  de la saison le weekend dernier, Kanté a reçu un  très bel hommage de la part du coach des Gunners. Outre, les performances sportives incroyables du natif de Paris, Wenger a beaucoup insisté sur l’exemplarité de son comportement:  » Je suis extraordinairement admiratif devant la constance de ses performances, la qualité de son esprit d’équipe, son humilité et son exemplarité sur le terrain, s’est-il enthousiasmé au micro de SFR Sport, ce n’est pas assez noté et admiré. Je trouve que son comportement est remarquable. Il ne dit jamais un mot à l’arbitre. Il ne dit jamais un mot à l’adversaire. Il se lève quand il est taclé et il continue son boulot. Il ne fait jamais de mauvais gestes sur un terrain. Il a l’art de vous voler le ballon sans faire faute et de l’utiliser instantanément. Je ne le connais pas personnellement mais ce n’est pas seulement un excellent joueur, c’est aussi un exemple ». Il est vrai que dans le football contemporain médiatisé à outrance, rares sont les  joueurs dont on admire à la fois le  talent, la générosité et l’esprit sportif. Ngolo Kanté fait partie d’une espère en voie de disparition.

@2022mag.com