La Ligue 1 française est sans doute le vivier le plus foisonnant de talents en Europe. Où les puissants clubs des plus grands championnats viennent puiser leurs renforts le plus souvent à bon prix. L’un des derniers exemples est le milieu de terrain de Lorient, Mattéo Guendouzi, récupéré par Arsenal pour seulement  8 millions d’euros et qui doit valoir aujourd’hui au moins le quadruple sur le marché.

Devenu l’un des hommes de base du nouvel entraîneur Unai Emery, le natif de Poissy  a pourtant une marge de progression  considérable comme l’explique le recruteur qui l’a fait venir à Londres: « Je l’ai vu jouer à Lorient,  explique le responsable de la cellule recrutement des Gunners, Sven Mislintat, quand le club était encore en Ligue 1. J’aime ce club, tu y trouves toujours des joueurs intéressants. Guendouzi attirait l’attention avec ses cheveux longs et sa personnalité, mais ce qui m’intéresse, c’est aussi les points faibles d’un joueur ».   » Peut-on travailler dessus ? Mattéo court partout sur le terrain, mais pour moi, c’était clair : avec du temps, on allait en finir avec cette mauvaise habitude ».

Puis, l’homme qui avait également fait signer Ousmane Dembélé au Borussia Dortmund, déclare que l’arrivée de Mattéo signifie que l’Arsenal des origines est de retour : » Pour nous, le transfert d’un jeune homme de 18 ans était un signal important pour montrer au monde : nous sommes à nouveau Arsenal, celui qui donne une vraie chance aux jeunes joueurs ».

Il faut rappeler que le Franco-Marocain est également sur une belle  rampe de lancement internationale en étant un titulaire indiscutable de l’équipe de France espoirs. Il vient, hélas, d’éteindre la flamme que lui ont déclaré les Lions de l’Atlas en affirmant il y a quelques jours que son rêve est de rejoindre les Bleus champions du monde en titre.

@2022mag.com