Bert van Marwijk est sorti vraiment déçu de la défaite mardi soir de la sélection saoudienne face aux Emirats arabes unis (1-2) Lui qui a emmené les Oranjes en finale du Mondial 2010 face à l’Espagne va-t-il avoir la chance de revivre un Mondial à la tête de l’Arabie Saoudite? C’est encore possible en effet puisqu’il reste une carte à joueur mardi prochain à Jeddah  face au Japon.

Néanmoins, le Néerlandais enrage d’avoir vu ses protégés  laisser passer  » une chance »  de tuer le suspens  comme ils l’avaient fait en juin face à l’Australie au bout d’un match fou fou fou qu’il estimait avoir dominé:  « Je sais que perdre fait partie du sport, mais pour moi cela reste le  moment le plus décevant des deux dernières années depuis mon arrivée à la tête de cette sélection, a-t-il confié en conférence de presse, avant de reconnaître que son équipe a montré des failles  face aux Émiratis « Je pense qu’en deuxième période, nous avons montré que nous pouvions jouer au football mieux que l’adversaire, mais nous avons perdu trop de duels dans les airs notamment. Il ne suffit pas de bien jouer, il faut aussi être efficace. »

Nul doute que  Van Marwijk va suivre de près le choc Japon Australie  prévu jeudi à Saitama, car son équipe affrontera les Nippons de Vahid Halilhodzic la semaine prochaine avec pour enjeu un billet pour Moscou.

@2022mag.com