Hanni Sofiane est-il insubmersible ? En tout cas sur le plan mental, l’attaquant international algérien semble doté d’une force très appréciable. Mis sur le banc par Hein Vanhaezebrouck samedi  lors du match d ‘Anderlecht contre  par Mouscron (2-1)  alors qu’il est le capitaine des Mauves, il n’en a pas fait une affaire d’Etat et a préféré répondre sur le terrain. Avec une victoire à la clé en déplacement, une passe décisive et un retour sur le podium de la Jupiler Pro League:   « J’ai un côté compétiteur et il m’a donné envie de montrer au coach que je veux jouer tous les matches, a-t-il confié en conférence de presse, oui, j’étais piqué dans mon orgueil. Je sais aussi qu’on a un noyau assez large et je peux comprendre qu’on donne une chance à d’autres éléments aussi. J’étais déterminé. Je voulais apporter quelque chose en montant. Accélérer le jeu, c’est ce que j’essaie de faire. Je ne dois pas perdre mon côté créatif, c’est ce qui fait ma force. » A noter qu’avec les Fennecs aussi il est entré au cours du jeu contre le Nigeria (1-1) et la Centrafrique (3-0) et a donné le meilleur de lui-même. Joueur de tempérament avec un sens de l’esprit collectif aigu, le natif d’Ivry-sur-Seine  fait souvent le bonheur des entraîneurs qui le dirigent.@2022mag.com