Arrivée à Riyad pour rejoindre les rangs  d’Al Nassr, le grand rival d’Al Hilal,  double champion en titre de la Saudi Pro League, le milieu polyvalent marocain, Nordin Amrabat, capable d’évoluer sur le côte ou comme lieu offensif, est devenu le quatrième joueur le plus cher de l’histoire des transferts du club. S’il a coûté  8 millions d’euros, il semblerait que son nouveau cliub ne s’en plaint du tout, tant  le Lion de l’Atlas a apporté une forme de sérénité au collectif  du dauphin actuel du championnat.

Un homme,  Dean Austin qui l’a connu dans un autre contexte, lorsqu’il évoluait à Watford en Premier League, en parle avec enthousiasme et estime que le club saoudien a réalisé une bonne pioche en s’attachant ses services : : « J’ai toujours  pensé qu’il était assez bon pour jouer avec autant de bonheur sur les deux ailes , mais je suppose que le flanc gauche a sans doute sa préférence . Et à Al Nassr  je pense qu’ils ont besoin d’un ailier gauche offensif très rapide. Il a fait une bonne Coupe du monde et je sais que de nombreux  clubs étaient à l’affut  pour le recruter. Il a le rythme, la force, et une grande volonté  de bien faire. C’est un travailleur vraiment disponible. Il veut tout donner sur un terrain ». Après neuf journées, Al Nassr reste la seule équipe à pouvoir suivre le rythme  fou d’Al Hilal/ Et même s’il  pointant à cinq points, Al Nassr  garde de vraiies chances de lutter pour le titre. Le prochain test grandeur nature pour l’équipe entraînée par  le Portugais Marino Rodriguez  Helder  aura lieu le 8 décembre à l’occasion d’un Classico de feu contre… Al Hilal.

@2022mag.com