Si son équipe a martyrisé l’ES Sahel (6-2) en demi-finale retour de la Ligue des champions, l’entraîneur d’Al-Ahly, Hossam El-Badry, n’en a pas rajouté au lendemain de la démonstration; Il reconnaît qu’il ne s’attendait pas à un tel déferlement et que marquer un seul but aurait suffi à son bonheur. « Pour être franc, mon objectif était de marquer  en sachant  qu’un résultat de 1-0 nous qualifierait pour la finale, a-t-il confié au micro de BeIN Sport, nous avons eu de la chance aujourd’hui,  et puis note désir de l’emporter  s’est reflété  dans la performance et le résultat obtenus.Nous nous sommes concentrés sur les faiblesses de L »Etoile du  Sahel, en particulier sur leur défense et sur le fossé qu’ils laissent entre les lignes. »

Pour la finale  contre le WA Casablanca, le coach des Red Devils a deux requêtes à formuler. la première à destination de la CAF à laquelle il demande de pouvoir  recevoir dimanche prochain au lieu de vendredi ou samedi. La deuxième s’adresse aux autorités de son pays auxquelles il demande  de permettre à son club de vendre les 70 000 places de la capacité officielle du Borg-El Arab stadium afin d’avoir le soutien le plus puissant possible. Comme ce fut le cas pour le match contre l’ES Sahel dimanche.

@Cheikh Mabele