Patrice Carteron n’est pas en colère mais presque. Pourtant son équipe, Al Ahly, a validé son billet pour la finale de la Ligue des champions aux dépens de  l‘Entente de Sétif qui a gagné le mach à domicile.. La raisons de son mécontentement déclaré publiquement ?  L’inefficacité chronique à ses yeux des ses attaquant qui se créent des occasions mais ne les concrétisent pas autant qu’il le souhaite :«Nous avons commis la même erreur lors du match aller, enrage-t-il au micro d’Al Ahly YV,  car nous avons manqué beaucoup d’occasions. J’ai été obligé de rester continuellement dans la zone technique pendant le match et de prévenir  vivement   les joueurs à l’approche de la fin du match. Les occasions perdues auraient pu affecter le résultat final et je vais parler aux joueurs de l’importance d’utiliser les occasions de marquer faciles que nous avons ». Heureusement que les Red Devils  se sot qualifiés sinon qu’aurait dit l’ancien coach du TP Mazembe et du  Wadi Degla. Pour le moment, cette exigence de sous les instants marche  à merveille.Il n’est pas sur que le technicien français en change de sitôt. En tout cas pas avant d’avoir disputé (et gagné ?) la finale face à un autre cadre, l‘ES Tunis.

@2022mag.com