Pour l’entraîneur de l’équipe olympique du Qatar, Felix Sanchez, c’est sans doute l’heure de vérité. A la tête de l’équipe depuis un an, il a multiplié les essais et les matches amicaux avec pas mal de réussite. Mais l’Espagnol sait que c’est mardi face à la Chine, lors du match d’ouverture de l’Asian Cup U23, que ses hommes et lui sont attendus: “ Le tournoi sera difficile et nous devons avance match après match. Nous espérons bien commencer contre la Chine. C’est très important de bien débuter la compétition. Le groupe A est difficile avec des équipes aux styles très différents”. L’ancien technicien de la Masia barcelonaise estime néanmoins que les conditions sont bonnes pour faire un résultat: “ Nous sommes habitués à jouer dans des conditions exceptionnelles et sur de très bonnes pelouses, espérons que nous aurons nos supporters à fond derrière nous”. L’homme qui a déjà été à la tête de la sélection U19 présente à l’Asian Cup 2014 de la catégorie sait que le Qatar mise beaucoup sur les Olympiques, non seulement pour valider un billet pour Rio mais aussi pour offrir peut-être l’ossature de l’équipe qui défendra les chances du pays lors du Mondial 2022.

@2022mag.com